Dididou, dessine-moi...la cite Tikal

coloriage pour enfant

Tikal

 

Ancienne cité maya implantée au nord du Guatemala dans la province du Petén, considérée comme la plus vaste métropole de cette civilisation et la plus riche en matériel archéologique.

Histoire

Enfoui au cœur de la forêt équatoriale, le site est découvert au milieu du XIXe siècle puis largement restauré grâce notamment à la vaste campagne menée par l’université de Pennsylvanie de 1956 à 1967. Plus de 3 000 constructions ont été mises au jour, des centaines de stèles et de tombes et plus de 100 000 objets ont été exhumés.

 

Coloriage de la cite Maya Tikal

Cité Tikal (temple maya du jaguar) - GUATEMALA

Cliquer sur de l'image pour l'agrandir, puis avec un "clic" droit sur la souris : Afficher l'image puis l'imprimer, ou Enregistrer sous.

 

Retour à la galerie Monuments célèbres

 

Parmi les principaux édifices, il convient également de citer le temple IV, le plus haut de tous les temples de Tikal. Construit sur une butte, il mesure 70 m de haut. Les linteaux de bois sculptés qu’il abritait représentent une figure de souverain protégé par une divinité et sont ornés d’inscriptions hiéroglyphiques.

Les premières traces d’occupation remontent au milieu du Ier millénaire (période préclassique) mais la cité, nettement délimitée par des fossés et des marécages, atteint son apogée à la période classique entre les VIe et IXe siècles. On estime qu’elle abritait alors près de 510 000 personnes. Le cœur de cet important centre cérémoniel s’étend sur une surface de 15 km2. Il compte l’Acropole nord, qui regroupe un important ensemble de temples, et l’Acropole centrale où se dresse notamment un palais à cinq étages.

 

Les deux acropoles sont séparées par la Grande Place bordée par les temples I et II. L’Acropole sud et plusieurs autres places entourées de pyramides et de palais, ainsi que des terrains de jeu de balle, se répartissent également sur le site qui compte au total les ruines de près de 3 000 structures.