Dididou, dessine-moi...le phare d'Alexandrie

coloriage pour enfant

Le Phare d’Alexandrie

Il fut considéré comme la dernière des sept merveilles du monde antique et a servi de guide aux marins pendant près de 17 siècles (du IIIe siècle av. J.-C. au XIVe siècle). La construction du phare aurait débuté vers -297 (la date exacte est inconnue) et duré 15 ans. Les travaux sont initiés par Ptolémée Ier mais celui-ci meurt avant la fin du chantier qui est achevé sous le règne de son fils Ptolémée II.

Historique


Alexandre le grand ayant réduit les ports de la côte syrienne et les estimant trop à la portée d'un retour perse, prit la décision de créer de toutes pièces une grande cité portuaire sur la côte d'Egypte, ouverte sur la riche vallée du Nil, mais aussi sur l'Arabie, la Libye et l'Asie. Il choisit un site face à une petite île nommée Pharos. Il confia à son architecte Dinocratès le soin de dessiner la nouvelle ville et d'aménager son port.
Après la mort d'Alexandre, Ptolémée Sôter (le "Sauveur") son successeur, soucieux de préserver le territoire dont il avait la charge, ramena la dépouille du conquérant en Egypte et fit ériger un tombeau qui fut remplacé sous Ptolémée II Philadelphe, fils de Ptolémée Sôter, par un mausolée somptueux.
Il est possible que le Phare figurait déjà dans le projet de Dinocratès, mais c'est Ptolémée Sôter qui commanda l'ouvarge à l'architecte Sostratos de Cnide lequel dut commencer les travaux aux alentours de 290 av.J.-C. La construction du Phare demanda plusieurs années et l'inauguration eut lieu sous le règne de Ptolémée Philadelphe vers 280-279.

 

Coloriage du phare d'Alexandrie

coloriage phare alexandrie
Phare d'Alexandrie - EGYPTE

Cliquer sur de l'image pour l'agrandir, puis avec un "clic" droit sur la souris : Afficher l'image puis l'imprimer, ou Enregistrer sous.

 

Retour à la galerie Monuments célèbres

 

Les 7 merveilles du monde

 

Le phare d'Alexandrie est la seule merveille du monde antique à avoir une utilité autre que religieuse. En effet, les côtes égyptiennes étaient très dangereuses avec de nombreux récifs et des eaux peu profondes où les navires s’échouaient fréquemment.

 

Le phare d’alexandrie leur servait donc de repère grâce à un feu dont la lumière était visible jusqu’à 100 milles (environ 50km).

Selon les descriptions d'auteurs arabes comme Idrisi (1153), le phare comptait trois étages: le premier était carré, le second octogonal et le troisième cylindrique. L'ensemble en marbre blanc mesurait environ 135 m (440 pieds) de haut d'où l'on voyait les navires à 100 miles soit 160 kilomètres en mer.

 

Les angles étaient ornés de tritons de bronze qui servaient soit à avertir de l'approche de l'ennemi par des sons terrifiants, soit à porter des miroirs qui, la nuit, réfléchissaient la lumière d'un feu dont la fumée, le jour, signalait aux bateaux l'entrée du port.